J'en ai eu des rêves de gosse! J'ai réalisé les plus fous! Parce-que je suis une passionnée. Parce-que le bonheur, mon bien-être, c'est toute ma vie!
J'ai commencé la danse quand j'étais petite fille. Mes premiers pas de ballerine sur scène, j'avais 12 ans! Depuis, ça ne s'est jamais arrêté!
A 15 ans, j'ai eu la chance de faire partie d'une revue professionnelle: "Paris sur scène"! C'est là que j'ai tout appris!
Tout l'été sur les routes de France, en spectacle sur scène chaque soir. L'euphorie, le bonheur!
A 17 ans, je monte à Paris avec ma Maman. Je passe une audition dans la capitale! Il n'y aura plus de retour à la maison. Je suis engagée immédiatement et me retrouve propulsée dans le grand monde des revues parisiennes!
17 ans, seule à Paris avec mon accent du midi et ma folie de danser, d'être sur scène, de donner du bonheur.
Entrainements de l'aube au couchant. Mon corps me fait mal, je pleure chaque soir dans mon petit studio de l'avenue Wagram. Mais, la passion est la plus forte, irrésistible! Chaque matin, je repars au combat, au bonheur! Je suis heureuse!
Quelques mois plus tard, la gamine de Montpellier s'envole pour la Corée du sud. Je rejoins la troupe de la Revue Parisienne.
A Part deux françaises, toutes les filles sont anglaises, parlent la langue de Shakespeare. Moi, avec mon accent du sud, je ne parle que français...
Durant quelques jours, je suis spectatrice. Les filles ont un niveau impressionnant mais, je n'ai pas peur!
Je suis pressée d'être sur scène. Je serai gâtée! 3 shows par jour, 7 jours sur 7!
1988: ce sont les jeux olympiques de Séoul. Je suis à côté de la flamme olympiques, de Carl Lewis! Et, je suis là, moi la petite fille de 17 ans, la gamine de l'Hérault.
Qui l'eut cru, à part moi!?! Moi, je l'ai toujours su!
Voilà, ma belle carrière a commencé, j'ai eu mes enfants, je ne me suis jamais arrêtée.
J'ai appris à des centaines d enfants, d'ados à danser, à leur donner le goût de la scène, du bonheur.
J'ai créé ma propre revue. A 21 ans, j'étais danseuse, chorégraphe et metteur en scène.
J'ai fait tellement de scène! Donné du bonheur! J'en ai tant reçu en retour! Les gens, dans les salles qui me souriaient, m'applaudissaient. Quelle richesse!
Quand je suis venue vivre au Sénégal, à Saly, j'ai cru que ma passion s'évanouirait. Que le restaurant "l'endroit Magali" serait le tournant, la fin du chemin de ma vie d'artiste. Et bien non!
J'ai juste fait une pause!
The show must go on!